full screen background image
Search
30 octobre 2017 | י חשון התשעח
  • :
  • :

Jérusalem accueille le festival Manofim d’art contemporain

« La voix de l’âne » de l’artiste Guy Königstein – Crédit photo : Facebook

Le festival Manofim d’art contemporain a ouvert ses portes jeudi à Jérusalem et se tiendra dans divers emplacements de la capitale jusqu’au 22 octobre. Trente expositions auront lieu dans vingt galeries à l’occasion de cette 8e édition du festival, qui célèbre la richesse et la diversité des créations artistiques contemporaines israéliennes.

Les organisateurs du festival ont choisi pour thème cette année les « Voix », pour explorer ces voix qui selon eux n’ont pas toujours la possibilité d’être entendues dans le quotidien bruyant de la capitale.

Cette année, les visiteurs sont invités à flâner entre les galeries et expositions dispersées dans divers sites typiques de la capitale.

Le festival Manofim s’inscrit dans la continuité de la Biennale d’art contemporain de Jérusalem, qui se tient du 24 septembre au 5 novembre. Cet évènement présente les œuvres de près de 200 artistes israéliens et étrangers dans le cadre de dix expositions, accueillies dans sept sites de la capitale, notamment au musée de la Tour de David, à l’ancienne gare ou encore à l’institut Van Leer.

Après le succès de la Biennale de 2013, l’édition de cette année continuera à explorer la rencontre entre l’art contemporain et le monde juif. Des commissaires d’exposition et des artistes ayant différentes approches quant à leur identité juive se réunissent dans le cadre de cette Biennale pour donner leur propre interprétation de l’art contemporain juif.

YA