full screen background image
Search
26 avril 2017 | ל ניסן התשעז
  • :
  • :

Yom Yeroushalayim 2015 : Jérusalem en chiffres

Yom Yeroushalayim - Crédit photo : Mendy Hechtman/Flash90

Yom Yeroushalayim – Crédit photo : Mendy Hechtman/Flash90

Israël s’apprête célébrer ce dimanche le Yom Yeroushalayim, qui marque la réunification de Jérusalem après la reconquête, lors de la Guerre des Six jours, des quartiers occupés par l’armée jordanienne depuis la Guerre d’Indépendance. Pour l’occasion, le Bureau central des statistiques a publié un ensemble de données sur la capitale de l’Etat hébreu.

Population

Le « nombril du monde » est la ville la plus peuplée d’Israël, avec 829 9000 habitants (fin 2013), dont 522 300 juifs et autres (63 %), ainsi que 307 600 arabes (37 %). La population de la capitale a augmenté de 14 600 résidents (19 100 naissances, 3 100 emménagements et 7 400 départs) en un an. La plupart des Hiérosolomytains qui quittent la ville choisissent de s’installer à Beit Shemesh, Tel Aviv et Beitar Illit (localité juive orthodoxe au sud de Jérusalem en Judée). Les nouveaux résidents sont en général issus de Bnei Brak, Tel Aviv-Yaffo ou Beth Shemesh.

Le taux de fécondité général des Hiérosolomytaines s’élève à 3,87 enfants par femme en âge de procréer et dépasse ainsi le taux national (3,03). La composition moyenne d’un ménage à Jérusalem est de 3,9 individus, un chiffre là-aussi plus élevé que la moyenne nationale (3,3 âmes par foyer). A titre de comparaison, à Tel Aviv, le ménage moyen compte 2,3 âmes.

Economie

Seuls 51 % des résidents de Jérusalem en âge de travailler occupent un emploi, contre une moyenne nationale de 64 % dans l’ensemble du pays. 58 % des habitants de la capitale sont propriétaires de leur habitation (ou vivent dans un logement appartenant à un proche), un chiffre là-aussi inférieur à la moyenne dans le reste du pays (68 %).

Fait surprenant, 11 % des ménages hiérosolomytains ne disposent pas d’un compte en banque (ce qui représente quelque 24 500 foyers, soit environ 120 600 personnes), contre seulement 3 % au niveau national.

En 2013, Jérusalem comptait quelque 36 400 entreprises actives, ce qui représente 7 % des compagnies du pays.

Le nombre de Hiérosolomytains ou de sociétés siégeant à Jérusalem possédant un véhicule a augmenté de 40 % en dix ans.

Qualité de vie

88 % des adultes hiérosolomytains sont satisfaits de leur vie, un chiffre légèrement plus élevé que la moyenne nationale (85 %). Quelque 30 % des résidents de la capitale (45 % des habitants juifs) se disent satisfaits du nombre d’espaces verts et de parcs dans leur quartier, alors que plus de la moitié (55 %) des Israéliens en général sont heureux de leur environnement résidentiel.

Le nombre de personnes qui se considèrent comme pauvres est le plus élevé des grandes villes israéliennes : 28 % des Hiérosolomytains se sentaient pauvres en 2014 comprenant 18 % de la population juive et 45 % de la communauté arabe.

Religion

Plus du tiers des résidents juifs de Jérusalem (35 %) se définissent comme orthodoxes, 18 % se disent religieux, 12 % se considèrent comme traditionnalistes plutôt religieux, 14 % affirment être traditionnalistes peu pratiquants et 20 % se qualifient laïques.

Yaël Ancri