full screen background image
Search
21 octobre 2017 | א חשון התשעח
  • :
  • :

Des images inédites d’Eli Cohen diffusées sur internet

Un film muet montrant des images de l’espion israélien Eli Cohen pendu sur la place publique de Damas en 1965 a ravivé le souvenir de ce héros de l’histoire d’Israël dont la dépouille n’a jamais été rendue par les autorités syriennes.

Ce film de moins de deux minutes montre le corps d’Eli Cohen pendu puis détaché, posé dans un cercueil et dans une voiture devant les regards des passants sur cette place de la capitale syrienne. Eli Cohen reste à jamais associé à la victoire d’Israël dans la Guerre des Six Jours en 1967. Espion envoyé en Syrie, il atteint les plus hauts sommets des sphères du pouvoir, avant d’être découvert puis pendu le 18 mai 1965, en place publique, à Damas.

eli_cohen22-300x231

Son frère Avraham Cohen, 71 ans, a confié à IsraPresse que ces images ne sont pas nouvelles et sont en fait celles filmées par une agence de presse américaine puis retrouvées dans leurs archives par des inconnus en Syrie qui les ont diffusées sur la toile. Depuis des années, Israël tente de récupérer le corps d’Eli Cohen sans succès mais pour son frère, ce qui compte « c’est qu’il soit vivant dans la mémoire du peuple ». « Je ne crois pas qu’on récupérera un jour son corps mais Moise n’a pas eu de tombe et personne ne l’a oublié », explique M. Cohen.

Ravivant ses souvenirs des dernières visites de son frère en Israël qui ne venait que deux fois par an en Israël voir sa famille à partir  du début de sa périlleuse mission en Syrie, M. Cohen pense que l’urgence est de rendre concrète la décision des autorités israéliennes d’instituer une journée nationale à la mémoire de son frère.

Pour sa veuve, Nadia, « ces images me ramènent au moment où Eli est mort ». Dans un entretien à la télévision israélienne, Mme Cohen se tourne vers le peuple syrien dans l’espoir que quelqu’un dévoile enfin le lieu où repose son époux.

Eli Cohen est né en 1924 à Alexandrie en Egypte, d’une famille originaire de Syrie. La famille Cohen immigre en Israël en 1954 mais Eli, reste sur place et s’investit dans des opérations clandestines. Arrivé en Israël en 1957, il va poursuivre une carrière dans les services secrets et se fabriquer sur ordre de ses supérieurs une couverture, celle d’un homme d’affaire d’origine syrienne.

Peu de temps après son arrivée en Syrie, Kamal Amin Taabat, son nouveau nom,  s’infiltre dans les milieux baasistes et devient vite un personnage incontournable des cercles d’influence et du pouvoir. Il parvient à se lier au futur président Hafez el Assad et lorsque celui-ci devient ministre, l’agent Taabat est pressenti un temps pour intégrer le ministère de la Défense. Son sens du contact, sa capacité à trouver la faille en chacun de ses interlocuteurs lui ouvrent la voie royale. Il parvient même à visiter les forces armées syriennes basées au Golan et transmet des informations stratégiques capitales, issues de ses observations et des confidences qu’il reçoit. Il informe ainsi Israël des positions des bunkers et des bases de tirs syriens.

elicohendef

Les quatre années de son immersion syrienne attestent de ses capacités hors-normes. Loin des siens, dans la dissimulation la plus radicale, au cœur d’enjeux immenses, la solitude et la tension deviennent intenables. en 1964, c’est un Eli Cohen épuisé d’endosser l’identité de Kamal Amin Taabat qui arrive en Israël pour assister à la naissance de son 3e enfant. De retour à Damas, il multiplie les messages au mépris du danger et les imprudences. En janvier 1965, aidés par les services secrets soviétiques, les Syriens localisent son émetteur et l’arrêtent dans son appartement au coeur de Damas.

L’arrestation de Kamal Amin Taabat fait vaciller le pouvoir syrien. A l’atmosphère délétère qui règne en Syrie, s’ajoute la mobilisation internationale pour sauver l’espion Cohen. Le gouvernement israélien fait appel à des avocats français qui tenteront en vain de négocier avec le pouvoir syrien et de rencontrer leur client. Après des mois d’emprisonnement, de tortures et d’isolement, Eli Cohen est condamné à mort par pendaison à l’issue d’un procès expéditif.

MB