full screen background image
Search
21 octobre 2017 | א חשון התשעח
  • :
  • :

Décès du rabbin Moché Levinger, fondateur du Goush Emounim

Rabbi Moshe Levinger, an Israeli Religious Zionist who since 1967 has been a leading figure in the movement to settle Jews in the territories captured by Israel during the 1967 Six-Day War, Jerusalem, September 25 2007. Photo by Michal Fattal/Flash90. *** Local Caption *** ??? ??? ??????

Photo by Michal Fattal/Flash90

Le rabbin Moché Levinger, fondateur du mouvement de droite Goush Emounim, qui avait milité dans les années 70 en faveur de la création de localités juives en Judée-Samarie, est mort samedi à l’âge de 80 ans des suites d’une longue maladie.

Un pionnier de l’installation des Juifs en Judée-Samarie

Né en 1935 à Jérusalem dans une famille de juifs d’origine allemande, Moché Levinger devient rabbin à la Yechiva du rabbin Tsvi Yehouda Kook et va exercer au kibboutz Lavi (nord) puis dans le village de Nehalim (centre).

En avril 1968, il loue un hôtel dans la ville de Hébron avec l’intention d’y passer la fête de Pessah (Pâque juive) puis de rester dans la ville des Patriarches.

Après avoir vécu trois ans dans un bâtiment de l’armée  israélienne,  il s’installe avec plusieurs dizaines de familles dans la localité de Kyriat Arba dont le gouvernement venait d’autoriser la construction à côté de Hébron.

Quelques années plus tard, quand Israël autorise des familles à s’installer dans la vieille ville d’Hébron, il sera l’un des premiers à y vivre avec ses onze enfants.

En 1974, il est l’un des fondateurs du Goush Emounim (Bloc de la Foi), un groupe de droite qui militait pour l’installation de familles juives en Judée-Samarie et qui a poussé les gouvernements israéliens successifs à la création de dizaines de localités juives dans cette région.

En 1990, il est condamné à cinq mois de prison ferme pour avoir tué par balles un Palestinien qui jetait des pierres sur des civils dans la ville de Hébron.

En 1992, il se présente à la tête d’un parti d’extrême droite aux élections mais ne récolte que 3 708 voix et se retire de la vie politique, prenant également ses distances avec la direction du Conseil de Yesha, l’organisme qui avait succédé au Goush Emounim.

Son fils Malakhi Levinger est le maire de Kyriat Arba depuis 2008.

« Une grande perte pour le peuple d’Israël »

La communauté juive d’Hébron a fait part de sa « profonde douleur » dans un communiqué diffusé samedi soir à l’annonce du décès d’une de ses plus grandes figures. « Le rabbin Levinger était le porteur de l’étendard du renouveau de l’installation juive dans la ville et pendant des années, il a été un symbole et un personnage vénéré à Hébron et dans l’ensemble des implantations de Judée Samarie », souligne le communiqué.

« La perte est grande et la séparation douloureuse, mais la disparition de mon maître et père la veille du Yom Yeroushalayim et du Yom Hébron symbolise l’amour immense qu’il éprouvait pour toute la terre d’Israël. Sa vision était notre vision à tous et son esprit continuera à nous inspirer pour poursuivre l’édification du peuple et de la terre », a pour sa part déclaré le maire de Kiryat Arba Malakhi Levinger.

Le ministre de l’Agriculture Ouri Ariel (Foyer juif) a commenté dans un communiqué la mort du fondateur du Goush Emounim : « Un juste d’Israël a disparu. Le peuple d’Israël a perdu aujourd’hui le rabbin Moché Levinger, de mémoire bénie, qui était l’un des principaux leaders de l’installation juive sur la terre d’Israël et dans la ville des Patriarches, en particulier. » Et d’ajouter : »Le fait que ses obsèques auront lieu le jour de libération de la ville est hautement symbolique. Le rabbin Levinger a œuvré pour l’installation de familles juives dans toutes les parties de notre pays, sans compromis et en mettant toujours un point d’orgue à aimer tout Israël, sans conditions. Pendant de nombreuses années, j’ai appris du rabbin Levinger ce qu’est une mission publique et sa disparition est une perte pour l’ensemble du peuple d’Israël. »

Le Premier ministre Binyamin Netanyahou a téléphoné samedi soir au fils du rabbin Levinger, le maire de Kiryat Arba, Malakhi Levinger, pour lui présenter ses condoléances ainsi qu’aux habitants de Kiryat Arba et de Hébron. « Je pleure l’immense perte du père de l’installation juive en Judée-Samarie », a déclaré le chef du gouvernement.

Le chef de file du parti de gauche Camp sioniste, Yitzhak Herzog, a lui aussi fait part de sa douleur après le décès du rabbin Levinger. « Le rabbin Levinger était le leader d’un important public, un public idéologique qui croyait en lui et dans ses opinions. Je me suis toujours opposé à ses opinions, mais je le respectais. Je présente ce soir mes condoléance à sa famille et à ses nombreux élèves, et plus particulièrement à Malakhi avec lequel j’ai eu le mérite de travailler dans le cadre de mes différentes fonctions. »

MB et YA