full screen background image
Search
21 octobre 2017 | א חשון התשעח
  • :
  • :

Browz’in révolutionne les centres commerciaux israéliens

les avatars profilsComment repérer les bons plans et autres offres promotionnelles dans les centres commerciaux sans y passer des heures ? Pour résoudre ce dilemme consumériste, Maxime Seligman a créé « Brow’zin ». Retour sur une application qui devrait révolutionner le shopping in situ.

Avec près de 1500 inscrits et 500 téléchargements en une semaine, l’opération de lancement de l’application qui s’est déroulée lors des derniers congés de Pessah dans le centre commercial de Petah Tikva est un succès. D’autres zones marchandes du pays se sont déjà manifestées. Avec l’essor d’internet, l’explosion des sites de ventes en ligne, on pensait que le e-Commerce remplacerait l’acte d’achat intuitu personae. Un constat auquel ne s’est pas résolu Maxime Seligman et son équipe.

En créant « Brow’zin », cet entrepreneur israélien d’origine française veut réhabiliter les commerçants, créer uneMaxime Profil application téléchargeable sur les Smartphones destinée à devenir le « coach virtuel de vos achats ». Pour comprendre les motivations profondes du jeune homme de 33 ans monté en Israël il y a 10 ans, il faut prendre son temps, suivre ses explications enthousiastes, ne pas se perdre dans les digressions de cet esprit bouillonnant qui a une idée par minute, voire plus.

Replacer le consommateur au centre du dispositif commercial

Le concept de l’application est né d’un constat simple: la multitude des promotions proposées dans les zones commerciales est source de confusion pour les clients qui, par manque de visibilité, perdent du temps dans les étages des « kanyons » (centres commerciaux) israéliens toujours plus monumentaux. Maxime, pas convaincu par le téléchargement de la carte du lieu ou des flyers digitalisés proposés par les centres commerciaux, planche sur un nouveau concept.
« Browz’in » – contraction de « Brownsing », (lèche vitrine en anglais) et « in » qui signife « à l’intérieur de », permet de se sentir « dans » la zone marchande afin de mieux préparer ses achats. L’idée est de replacer le consommateur au centre du dispositif commercial. Grâce à « Browz’in », l’utilisateur – qui a sélectionné son profil – recevra sur son photo applicationSmartphone toutes les infos susceptibles de l’intéresser en temps réel. Il pourra, sans rentrer dans une boutique, découvrir les promos proposées par l’enseigne juste en scannant le pictogramme de la vitrine. Un gain de temps mais aussi une belle opportunité pour les personnes à mobilité réduite. « Jusque là, je me sentais perdu au milieu de toutes les offres des centres commerciaux. Je rêvais d’un outil me facilitant la tâche et ne pas tourner pour profiter des promotions tout allant dans les boutiques », nous explique Maxime Seligman qui, en plus de ne pas être un adepte du shopping doit se déplacer en fauteuil roulant à cause d’une maladie génétique.

L’appli remporte la 3e place du concours mondial « Lean Start Up machine »

Abrité par JVP, un accélérateur situé à Jérusalem, au cœur du nouveau centre technologique de la ville trois fois sainte, les bureaux de « Browz’in » sont installés dans un grand open space à la décoration vintage. Téléphones des années 80 et postes de radio des années 60 côtoient des pc dernier cri.
Dans l’équipe de Maxime Seligman, on trouve au marketing Judith, une parisienne arrivée en Israël il y a trois ans ouvignettes sur vitrine encore Julie qui gère les réseaux sociaux. C’est en 2014 que les deux jeunes femmes qui se sont rencontrées sur les bancs de l’oulpan font la connaissance de Maxime Seligman.
La même année, l’appli remporte la troisième place du concours mondial « Lean Start Up machine » à Jérusalem. La start-up bénéficie d’une formation aux méthodes « Start-Up leaning ». Tout s’enchaîne.

Browz’in est sélectionné parmi 200 jeunes entreprises par Siftech (premier accélérateur de Jérusalem abrité par JVP) pour faire partie de leur programme d’incubation de 6 mois, qui comprend une mise à disposition de leur savoir faire, des locaux, de leur contacts, une mise en relation de mentors expérimentés avec des investisseurs, et permet ainsi aux start up d’atteindre une croissance pérenne. Avec une levée de fonds initiale de 100.000 dollars et la signature d’un partenariat avec Microsoft Israël (programme « VIPP retail »), Browz’in est désormais en discussion avec «Golf Kids» et «Laline». Son objectif à terme : équiper l’ensemble des centres commerciaux du pays.

Daria Soussan