full screen background image
Search
26 avril 2017 | ל ניסן התשעז
  • :
  • :

11 mai 1960 : le Mossad capture Eichmann

Adolphe Eichmann.

Adolf Eichmann. Crédit: Yad Vashem

Le 11 mai 1960, Adolf Eichmann, le chef du bureau des Affaires juives de l’Office central de sécurité du Reich, responsable de la mise en place de la Solution finale, était capturé par des agents du Mossad à San Fernando, en Argentine. Retour sur l’une des affaires les plus palpitantes de l’histoire contemporaine d’Israël.

Ce jour-là, Adolf Eichmann, alias Ricardo Klement, s’apprêtait à rentrer chez lui, après une journée de travail à l’usine de Mercedes-Benz. L’ancien haut fonctionnaire du Troisième Reich, responsable notamment de l’organisation des déportations vers Auschwitz avait réussi à s’enfuir en Argentine en 1950 grâce à une filière d’exfiltration gérée par l’évêque Alois Hudal. Il vivait dans cette banlieue de Buenos Aires, avec sa femme et ses enfants, arrivés d’Allemagne en 1952.

Des agents du Mossad guettaient son arrivée, guidés par de précieuses informations transmises par Fritz Bauer, le

Rafi Eitan, chef du commando qui enlève A. Eichmann (Photo by Kobi Gideon/Flash90)

Rafi Eitan, chef du commando qui enlève A. Eichmann (Photo by Kobi Gideon/Flash90)

procureur du district d’Essen, lui-même informé par un ami juif, dont la fille fréquentait le fils d’Adolf Eichmann. Cette jeune fille avait raconté à son père qu’un ami s’était vanté d’être le fils du célèbre criminel et révéla de fait, la cachette d’Eichmann.

klemente

Ricardo Klement, alias Adolf Eichmann Crédit: Yad Vashem

Aussitôt repéré, le criminel nazi est capturé par un commando dirigé par Rafael Eitan. Il est caché durant quelques jours pendant que les agents du Mossad préparent son rapatriement en Israël pour y être jugé. Pour cela, ils décident d’utiliser l’avion d’El Al, affrété pour ramener en Israël la délégation officielle envoyée à l’occasion des célébrations des 150 ans de l’indépendance de l’Argentine.

Les membres du commando, déguisés en membres du personnel de la compagnie israélienne, ramènent un homme apparemment saoul afin d’éviter les contrôles des autorités argentines. Ils avaient pris soin d’injecter une forte dose de sédatif à leur prisonnier afin de l’exfiltrer sans engendrer de tensions diplomatiques entre Israël et l’Argentine.

Arrivé en Israël, Adolf Eichmann sera jugé pour ses crimes et pendu le 31 mai 1962.

N.R